cet intervalle

spectacle en chantier

Il suffit d'assembler les fragments disparates de ma sidération sans chercher la continuité,
de laisser ces éléments co-exister dans leur dissemblance
de considérer l'intervalle comme le lieu de la subjectivité

et surtout, de considérer que la subjectivité côtoie de près la vérité, car il y a des vérités

Une première étape de travail de cet intervalle fut présentée le 13 avril 2017 à l'Espace Go à Montréal

Un projet de Morena Prats
Inspiré du chantier d'écriture d'Evelyne de la Chenelière 
Créé en collaboration avec Florence Blain-Mbaye, Rasili Botz, Benjamin Charrette, Joé Côté-Rancourt, Hélène Delavaud, Julien Éclancher, Sara Fauteux, Ariane Lamarre, Simon Loiseau, Marion Menan, Marc Parent et Nahéma Ricci

Photos : Caroline Laberge